AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
We need boys ! =D
L'intrigue et le RPG commence peu à peu, et beaucoup de PV's sont libres. Rejoignez-nous !
Le nouveau design, featuring les Vamp's, vient d'être mis en place. Venez donner vos impressions ici !

Partagez | 
 

 Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annabelle Merston
Regretter fini par tuer
avatar

■■Messages : 50
■■Date d'inscription : 26/01/2010

My Life
■■Âge RPG: 20 ans
■■Relations:
Pouvoirs:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...   Mer 27 Jan - 5:39

Anna était vraiment mal en point. Depuis quelques jours, elle n'était plus que l'ombre d'elle-même. En fait, depuis que ... Que ce terrible évènement s'était produit, elle avait peine à se souvenir comment sourire. Même Ian et Adele n'avait plus le pouvoir de la faire rire. Elle d'habitude si sociable s'isolait à présent au somet des hautes falaises, les pieds au bord du vide, les cheveux dans le vent. Ses yeux habituellement gris étaient d'un violet sombre, signe de sa profonde détresse. Son mascara avait coulé sur son visage, laissant de lourdes marques noires sur sa peau pâle, lui donnant presque l'air d'un vampire. Les larmes coulaient sur ses joues, flot ininterrompu de regrets et de remords. Elle leva les yeux au ciel, puis hurla un bon coup. Pourquoi avait-il fallu qu'elle les laisse repartir toutes seules ? Quelle amie stupide et ingrate aurait pu faire ça ? Ce n'était pas elle, tout ça ! Mais pourtant, à cause de son incapacité à les protéger, elles étaient mortes. Pas parties en voyage, pas malades, MORTE ! Rien que de penser à ce mot rendait la jeune femme malade d'angoisse et de frayeur. La nausée la prit, et elle vomit dans le vide.
Elle s'agenouilla sur le bord de la falaise, regardant tout en bas les vagues qui bataillait contre le flanc de la montagne, en pure perte évidemment. Elle n'aimait pas l'eau. En fait, elle ne l'avait jamais aimée. Sans doute à cause de sa proximitié avec l'air ... Elle détourna le regard des flots tumultueux et se laissa choir sur le dos, les yeux dans les nuages. Peut-être que ses amies étaient là-haut ... Mais son espoir s'évapora bien vite : Elles étaient des démons. Et où était la place des démons ? En enfer. Depuis la nuit des temps. Elle ferma les yeux pour ne plus voir l'immensité qui la narguait. Par sa faute, ses deux amies ne reverrait jamais le ciel, ne sentirait jamais plus la ceresse du vent sur leur visage, ne pourrait plus jamais sauter de la falaise pour le plaisir ... Elle ne pourrait plus jamais s'envoler pour aller fouiller les cieux, plus jamais ... Une larme tomba sur le sol, suivie d'une autre, puis d'une autre encore. Annabelle tapa du poing contre la terre rougeâtre des falaises et hurla encore une fois. C'était un cri de pure détresse, de souffrance, de remords. Elle ne pourrait plus jamais se regarder dans un miroir.
Elle n'était qu'une incapable, rien de plus ... D'un certain point de vue, elle avait du sang sur les mains ! Si elle les avait raccompagnées, elle aurait pu empêcher tout ça ... Elles étaient morte PAR SA FAUTE ! Mélissa et Diane les avaient quittés à cause d'elle ... Elle se répétait cette litanie encore et encore, s'enfonçant profondément dans son désespoir. Elle se releva lentement, les yeux perdus à l'horizon. Le soleil était haut dans le ciel, elle avait encore beaucoup trôp de temps à tuer avant qu'il ne fasse nuit. Mais même une fois qu'il ferait sombre, ses peurs et ses angoisses seraient toujours là ! Elle aurait peine à trouver le sommeil, comme toutes ces nuits depuis le drame. Et quand elle s'endormirait finalement, ce ne serait que pour rêver de ses deux défuntes amies. Toute sa vie la ramenait à ça ! Elle ne pouvait rien faire sans que ses pensées se dirigent vres là ! Son cerveau entier était concentré sur une seule chose : Lui rappeler sans cesse que c'était par sa faute qu'elles s'étaient faites attaquées et qu'elles étaient morte. Diane et Méli ... Deux filles tellement pleines de vie ... Comment pouvaient-elles être morte ? C'était impossible ! Un instant, elles étaient vivantes, et le lendemain ... Parties. Enterrées ... Mortes. Elle serra ses bras autour de sa poitrine, comme pour colmater un trou invisible qui lui ouvrirait l'abdomen. Elle se mit à se balancer d'avant en arrière, les yeux fermées, souhaitant juste oublier. Oublier pour toujours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Price
    • Oli' ; Dirigeante des Démons de l'Air..

avatar

Bélier ■■Messages : 133
■■Date d'inscription : 09/01/2010
■■Age : 24
■■Localisation : Dans les airs..

My Life
■■Âge RPG: 21 ans.
■■Relations:
Pouvoirs:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...   Lun 8 Fév - 14:23



    Un soufflement. Juste une brise d'air sur son visage fin et doux.. Oliva souriait tranquillement, assise sur le toit de sa villa, à contempler le ciel comme elle contemplerai un jouet, un cadeau. Le ciel était quelque chose qui l'admirait depuis toujours. Pourtant Démonne de l'Air, cet élement la fascinait plus que le reste sur terre. Elle se leva, regardant avec attention les nuages qui devenait petit à petit lègèrement gris. Elle leva ses mains vers eux, ferma les yeux. Elle laissa agir son pouvoir de dirigeante simplement de cette manière. Cela venait naturellement, elle n'avait pas tellement d'éffort à faire, apart celui d'être calme et sereine, chose vraiment simple pour Oli, qui était de nature ainsi. Les nuages était à présents blanc comme la neige, blanc comme une délicieuse crème chantilly. Elle leva ses mains vers le ciel, et se laissa emporter par un courant d'air. Elle volait, mais ce n'était pas extraordinaire pour elle, ni pour les autres Démon de l'Air, sa famille. Elle volait comme un tourbillon, aussi lègère qu'une plume. Elle se mit à rigoler, heureuse, sereine, bien dans son corps.

    Olivia pensa alors, qu'elle n'avait jamais réellement était triste. Même à la mort de ses parents, elle était restée neutre, toujours d'un calme assez déconcertant. Juste une larme avait coulé sur sa joue, une. L'eau, les larmes.. elle détestait cela, et fuyait la mer comme la peste. Elle regardait l'eau comme si elle regardait la mort dans les yeux. Pourtant, elle entretenait de bonne relation avec la Dirigeante des Démons de l'Eau, mais.. C'était assez compliqué. Non, même pas. En fait, c'est très simple. C'est tout simplement l'amitié. Toujours dans les cieux, elle se laissait emporter doucement, délicatement par l'air, par les nuages.. D'un coup, elle ressentit un pincement au coeur, ce qui l'a fit redescendre rapidement, brutalement. Elle fit une chute assez incroyable, mais se rattrapa à quelques centimètres, voir millimètres du sol. Elle souffla, puis rigola un bon coup. Elle aimait les sensations fortes, alors ce petit accident lui fit le plus grand bien. Elle chercha du regard la cause de son pincement. Car quand ce genre de chose arrivait, c'était qu'un Démon de l'Air, était en détresse, ou sur le point de faire quelques choses de mal..

    Elle était la seule à ressentir ce genre de choses, mais étant dirigeante, elle était liée avec chaque Démons de son clan, de sa famille. Elle coura, observant chaque zones rapidement. Sa villa était proche de la Falaises, et ce fut donc, le premier lieu qu'elle eu en tête, à visiter. La pluplart des Démons de l'Air, venait à cet endroit. C'était une sorte de refuge.. Elle continua de courir, puis vit au loin une blondinette. Il s'agissait d'Annabelle. Oli conaissait chaque personne du clan, c'était aussi un don de son statut. Elle ressentit alors, un pincement plus fort. La tristesse et la détresse de la jeune fille, parcourait son corps, de ses orteilles jusqu'à la pointe de ses longs cheveux blonds. La souffrance était immense.. Olivia avait de plus en plus mal au coeur, plus elle se rapprochait. Puis, une fois assez proche, elle respira un bon coup, et posa sa main sur l'apaule d'Annabelle. Celle-ci, juste avant, se balançait en avant et en arrière, à quelques millimètres du vide. En dessous se trouvait la mer, et Olivia sentait cette odeur d'écume qui lui donnait envie de vomir les sushis qu'elle avait mangé un peu plus tôt, avec sa demi-soeur.

    - Annabelle... Essaye de ne plus penser, fait le vide dans ton esprit, mets-y de l'ordre. J'ai senti toute la détresse qui circulait en toi.. Je sais que mes conseils ne t'intéresses pas, et que tu voudrais être seule. Mais je ne peux pas te laisser faire ce dont tu avais l'intention.


    Olivia n'arrivait plus à sourire. Elle savait que cette situation était grave. Si Annabelle essayait de sauter, Oli n'aurait aucun mal à la sauver.. sauf si elle tombait dans l'eau. Là alors, elle ferait appel à Mary..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Merston
Regretter fini par tuer
avatar

■■Messages : 50
■■Date d'inscription : 26/01/2010

My Life
■■Âge RPG: 20 ans
■■Relations:
Pouvoirs:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...   Ven 12 Fév - 4:56

Annabelle leva à peine son beau regard rempli d'eau vers sa bienfaitrice. Pour être honnête, elle avait songé à sauter. Ç'aurait été si simple ... Mais elle ne pouvait pas faire ça. Plus maintenant, en tout cas, puisqu'Olivia venait de débarquer. La dirigeante avait toujours été très gentille avec elle, et elles s'entendaient bien. Mais en cet instant ... Elle n'avait envie de voir personne. Elle était tellement dévastée qu'elle n'avait même plus la force de se mettre en colère. Elle laissa simplement son regard partir vers l'horizon, tentant d'ignorer la présence réconfortante d'Olivia. Elle ne méritais pas une telle empathie ! C'était sa faute si deux filles extraordinaires avaient quitté ce monde ... Elle se remit à sangloter, incapable de s'en empêcher. La vie était tellement injuste ... Elle rampa doucement evrs le bord de la falaise, s'arrêtant au bord, les pieds balançant dans le vide. Elle sentait Olivia dans son dos, et savait que sauter serait stupide. Mais tellement libérateur ... Elle secoua la tête, tentant de chasser ses pensées si sombres. Mais peine perdue. Les noms de ses amies semblaient flotter dans sa tête, comme pour lui rappeler à chaque minute qu'elles étaient mortes alors qu'elle était encore en vie. Elle leva les yeux sur Olivia, le coeur en pièce.

- Qu'est-ce que je vais faire ?

Sa voix était presque inaudible, cassée à force d'avoir trop pleuré. Anna se prit la tête entre les mains, souhaitant plus que tout fermer les yeux, s'endormir, et ne jamais plus se réveiller ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand même le vent n'arrive plus à nous remonter le moral ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ■■Ipswish | Capitale des Démons :: ;; Quartier de l'Air  :: Les falaises-